Gros plan sur les questions politiques : Universalisation de l'éducation primaire en Ouganda

Alex Ndeezi (MP)

Universalisation de l'éducation primaire en Ouganda débuta en 1996 dans la tête du petit président Yoweri Museveni. Ancien maître de conférences à l'université de Dar-es-Salaam, en Tanzanie, Museveni est l'un des dirigeants pragmatiques d'Afrique qui croit en la transformation et en la modernisation de la société à travers l'élimination de l'analphabétisme et à travers l'aide financière comprise dans le programme de l'EPT ; Une modernisation qui peut se faire sans que l'on tienne compte du genre, des personnes handicapées ou de toute autre classification.

En pratique, le programme de Universalisation de l'éducation primaire en Ouganda n'est pas universel, mais possède une tendance réaliste vers l'universalisme. Avant la mise en place de ce programme, la politique était considérablement débattue à différents niveaux, y compris au niveau des institutions éducatives, à celui du cabinet, et à ceux du parlement. D'après ce programme, le gouvernement s'engage à rendre l'enseignement primaire possible pour un maximum de 4 enfants par famille. Afin de se conformer avec les exigences constitutionnelles de l'Ouganda par rapport à l'action affirmative en faveur des groupes marginaux, 2 enfants sur 4 doivent être des filles dans le cas où la famille aurait des enfants des deux sexes. De plus, si une famille a un enfant handicapé, on doit lui accorder la plus grande des priorités dans son inscription scolaire, toujours selon ce même programme.

Le gouvernement paye les frais d'inscription pour les enfants. Il pourvoit aussi aux bourses destinées aux matériaux d'enseignement, aux activités telles que le sport, et à la gestion et au financement de l'eau et de l'électricité.

A la fin du mois de septembre 1999, six millions et demi d'enfants âgés entre 6 et 15 ans s'étaient inscrits à l'école primaire, ce qui représente un tiers de la population totale d'Ouganda. Le nombre total d'inscriptions de tous les enfants a triplé depuis 1996 et l'inscription des enfants handicapés dont presque la moitié sont des filles, a quadruplé.

Ce que nous avons réalisé jusqu'à présent

Les défis

Les perspectives d'avenir

Enfin, et non des moindres, même si le programme de universalisation de l'éducation primaire en Ouganda " a ses inconvénients, il a été salué dans le monde entier comme un programme merveilleux, comme un reflet d'un engagement politique pour l'EPT, et un exemple de comment les pays les plus pauvres du monde, tel que l'Ouganda peut éradiquer un analphabétisme répandu et multiplier les ressources humaines par le moyen d'un enseignement financièrement accessible.

Alex Ndeezi est le premier membre du parlement ougandais sourd. Il est aussi président de l'association nationale Ougandaise pour les sourds. On peut le joindre à l'adresse suivante : PO Box 7339, Kampala, Uganda. Tel :+256 (0)41 27 25 63


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function mysql_connect() in /home3/eenet/public_html/reference.php:6 Stack trace: #0 /home3/eenet/public_html/resources/eenet_newsletter/news4_fr/page7.php(80): require() #1 {main} thrown in /home3/eenet/public_html/reference.php on line 6