Preparer Les Communautes a Avoir une Politique d'Insertion: Le Role d'Activistes Handicape En Inde

B. Venkatesh

Action on Disability and Development (ADD) d'Inde a formé plus de 150 activistes handicapés dans le cadre du changement social qui s'est opéré depuis 1987 dans les régions rurales de Tamil Nadu et de Karnataka au sud de l'Inde. Plus de 5000 personnes toutes ayant les handicaps physiques ont depuis organisé entre elles environ 380 groupes qui ont pour fonction de s'entraider. Ces personnes handicapées font partie intégrante de ces groupes. Un grand nombre de ces groupes examinent des thèmes relatifs à la vie rurale comme l'eau potable, le logement et la terre. Ils ne sont pas uniquement concernés par leurs propres besoins spécifiques en tant que personnes handicapées, mais sont motivés par les problèmes d'eau, par ceux du logement, par ceux qui dénoncent les élections locales dans leur communauté et ceux qui entrent dans des postes à responsabilité et ont du pouvoir. Ils sont enthousiastes de traiter les thèmes des effets handicapants que représentent des conditions de vie médiocres et du sujet de la relation entre la pauvreté et les questions sur handicaps.

"La pauvreté fera toujours l'objet d'un sujet majeur lorsque la plupart des gens gagnent en moyenne 1 ou 2 dollars par jour".

Un nouveau projet a récemment été mis en place dans les taudis urbains de Bangalore, suite à la demande d'une ONG intitulée: "l'Inde qui bouge". Le but de ce projet vise à se baser sur l'expérience que l'on a de la formation de personnes handicapées qui ont un rôle actif dans les régions rurales. Celui-ci a le soutien de l'UNESCAP, une agence des Nations Unies laquelle se concentre sur les problèmes des handicaps Ces personnes ont mis en place des directives afin de former les personnes handicapées comme stagiaires dans le but de multiplier les endroits qui ne soient pas des obstacles pour les personnes handicapées. Les études expérimentales sont en train d'être mises en œuvre en Malaysia, en Thaïlande, et à Bangalore, en Inde.

Un total de 150 personnes est en formation afin de pouvoir travailler comme des agents de change et afin de parer aux besoins spéciaux en éducation des enfants handicapés. Quatorze étudiants handicapés, sept hommes et sept femmes, de l'extérieur du quartier communautaire pauvre sont ceux qui bénéficient de la formation en question. Les étudiants ont commencé par analyser la situation. Ils ont pu identifier les dirigeants importants de la communauté, les aînés, les enseignants, les médecins privés, le garçon de courses de l'administration locale et les facteurs. Ils ont été dans les églises, dans les temples, dans les points d'eau, chez des guérisseurs de leur localité et dans des réunions de femmes. Ils ont passé du temps à écouter et à rassembler des informations non négligeables lesquelles leur ont donné la perspicacité de comprendre comment les membres de la communauté agissent les uns avec les autres. On les a présentés aux familles d'enfants handicapés, ceci faisant partie intégrante du projet.

Ils n'ont émis aucuns souhaits. Ils ont simplement dit qu'ils voulaient apprendre comment les personnes pauvres et handicapées vivaient dans des communautés défavorisées. Une fois qu'ils l'ont su, ils verraient ce qu'ils pourraient faire dans ce domaine. Ils n'ont fait aucune promesse.

Dans le cadre de leur recherche, les étudiants ont identifié un certain nombre d'obstacles au développement et à l'insertion. Le premier obstacle a été la difficulté d'être acceptés par la communauté, à la fois en tant que personnes handicapées mais aussi en tant que personnes de ressources. Le problème du manque de tolérance a été bien plus grand que celui du système d'écoulement des eaux qui laisse à désirer, ce qui a été relativement facile d'aborder.

Les étudiants ont surmonté ce problème en fournissant des renseignements très utiles et très faciles à comprendre sur les questions de santé comme par exemple le problème de la gale. La communauté a eu besoin d'être informée sur la santé publique, et en particulier sur la gale, le "TB" et la typhoïde et ils sont venus chercher les étudiants comme étant ceux qui détenaient des données de sources primaires. Les renseignements sur les questions sur handicaps ont été partagés dans le cadre de la recherche empirique des étudiants sur les communautés.

La seconde étape du projet a été de permettre aux familles d'enfants handicapés d'accepter leurs enfants. On a découvert qu'un nombre important d'enfants n'avaient presque jamais quitté leur domicile avant l'existence de ce projet. De nombreux enfants n'avaient personne avec qui jouer. Les étudiants ont encouragé ces enfants à sortir et à jouer. Les enfants non handicapés étaient très curieux lorsqu'ils ont rencontré pour la première fois leur homologues ayants des handicaps, mais ils ont vite commencé à jouer ensemble. Les jeux pratiqués en Inde et les activités ludiques lesquelles ont été appréciées de tous les enfants comme le jeu de bille, les jeux de balle et les cerfs-volants ont été utilisés dans les jeux de groupes que les étudiants ont mis en place. Ils ont aussi organisé des pique-niques dans les parcs avoisinants et des cours de travaux manuels. Tout cela a contribué à ce qu'il y ait un programme pour les enfants handicapés et pour les enfants non handicapes afin que les parents s'unissent pour préparer le terrain de l'acceptation et de l'insertion.

"La familiarité engendre les graines de l'insertion".

L'étape finale du projet sera d'encourager les enseignants à inclure des enfants handicapés dans leur classe. L'insertion au sein de la famille et au sein de la communauté est essentielle si l'éducation integratrice doit être un succès.

M. B.Ventakesh, connu de la plupart des gens sous le nom de "Venky", est un consultant indépendant et un formateur dans le domaine des handicaps et celui du développement. Venky est aveugle et "représente" les personnes handicapées du sud dans le Steering Group d'EENET.

On peut le joindre à l'adresse suivante: 197/27 Ramgopal Layout, Subbiana Palya Banaswadi, Bangalore 560043, India. Fax: +91 80 528 8098. Email:

Cet article est tiré d'une présentation donnée par M.Venkatesh lors d'un colloque d'un jour à Oslo, en mai 1999. On a fait en sorte que ce séminaire coïncide avec la réunion annuelle du Steering Group d'EENET.


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function mysql_connect() in /home3/eenet/public_html/reference.php:6 Stack trace: #0 /home3/eenet/public_html/resources/eenet_newsletter/news4_fr/page5.php(60): require() #1 {main} thrown in /home3/eenet/public_html/reference.php on line 6