Evaluer la capacité d'inclusion des écoles ordinaires au Ghana

Patrick Thomas Otaah, Agnes Arthur et Sandrine Bohan-Jacquot

Une question clé pour toute initiative en éducation inclusive est : comment savoir si nos efforts aident plus d'enfants à avoir accès à l'école, et participent à l'apprentissage et aux aspects sociaux à l'école. En essayant de répondre à cette question, la Division des Besoins en Education Spécialisée (DBES) du Service d'Education du Ghana (SEG) a élaboré une liste de contrôle pour permettre un suivi plus systématique de l'inclusion des enfants handicapés au niveau scolaire.

L'éducation inclusive au Ghana
Le Gouvernement du Ghana s'engage à fournir une instruction de base de bonne qualité, gratuite et obligatoire à tous les enfants. Le programme d'éducation inclusive a pour but l'augmentation des inscriptions et des opportunités d'apprentissage des enfants handicapés dans les écoles ordinaires en créant des environnements accueillants pour les enfants et des systèmes de soutien. Le travail se concentre actuellement sur l'inclusion d'enfants avec des handicaps moins lourds.

Depuis 2012 la DBES avec le soutien de l'UNICEF a mis en œuvre avec succès des activités d'éducation inclusive - la sensibilisation du gouvernement et de la communauté, la sélection des enfants, la formation des enseignants, et la réorganisation des équipements - dans 12 districts. Des changements d'attitude positifs ont été observés et il y a des projets d'expansion nationale.

«L'éducation inclusive a aidé à résoudre le problème des railleries des professeurs envers des enfants handicapés» Un parent dans le district de Savelugu Nanton, juin 2013

Cependant, il a été essentiel d'en apprendre plus sur l'impact de ces interventions à l'école et dans la classe. Comme il n'y avait pas de mécanisme de suivi pour évaluer la capacité d'inclusion des écoles, la DBES a élaboré une liste de contrôle pour permettre un suivi plus systématique - l'Outil de Suivi de l'Education Inclusive (OSEI).

L'OSEI prend en considération les besoins spécifiques des enfants handicapés auxquels les améliorations générales de l'école ne répondent pas seules, puisque des approches élargies de l'inclusion peuvent ne pas prendre en compte des aspects spécifiques du handicap (voir Situation des enfants dans le monde 2013 de l'UNICEF et les éditos pages 2-3). L'OSEI recueille des statistiques sur les enfants handicapés dans les écoles ordinaires, pour combler des lacunes statistiques considérables au Ghana, et évalue leur accès, leur participation, et leur réussite scolaire.

L'Outil de Suivi de l'Education Inclusive
L'OSEI est basé sur des standards internationaux, adaptés au contexte local, et regroupe des informations qualitatives et quantitatives. Les informations sont rassemblées par les directeurs d'établissements, avec les contributions des enseignants lors des réunions scolaires, puis elles sont vérifiées par un réseau de superviseurs, qui font déjà des visites régulières dans les écoles et apportent leur soutien aux écoles et aux directeurs. Les superviseurs visitent les équipements des écoles, observent des classes, et questionnent de façon informelle les enseignants et les enfants handicapés et valides. Ils font ensuite un retour au directeur et aux enseignants. Dans la liste de contrôle, un espace pour les commentaires permet aux directeurs et aux superviseurs d'ajouter des informations sur des sujets spécifiques à l'école.

L'outil a pour but d'aider l'auto-évaluation des écoles et la réflexion sur leur capacité d'inclusion. Le suivi aura lieu deux fois par an (en juin et en novembre) pour retenir les améliorations et soutenir les décisions à prendre pour la nouvelle année académique. Il servira de base pour l'évaluation continue de la capacité d'inclusion des écoles au Ghana. Au niveau de l'école, il aidera les directeurs à identifier les barrières à l'inclusion au sein de leur école, et à encourager une approche flexible pour remettre en question des pratiques inclusives. Un système de points progressif (pas seulement oui/ non) permet à l'école de connaître son statut en cours et ses besoins d'amélioration.

Création et test de l'OSEI
Une ébauche a été élaborée par la DBES, basée sur l'Index pour l'Inclusion (publié par le Centre d'Etudes sur l'Education Inclusive, 2007) et respectant la ligne du Cadre stratégique pour l'éducation inclusive du Ghana (2012). L'ébauche a pris en considération le contexte local, les outils de suivi existants et toutes les lacunes laissées par d'autres systèmes de collectes d'informations du SEG et de l'Enquête en grappes à indicateurs multiples, le besoin de données quantitatives sur les enfants handicapés, et l'importance d'avoir un outil de suivi facile à utiliser. Des consultations nationales et au niveau du district ont été menées, avec un atelier final en juin 2013.

L'OSEI a ensuite été testé. Cinq équipes de la DBES/UNICEF et du réseau des superviseurs ont mené des évaluations dans 22 écoles ordinaires de zone rurale ou urbaine choisies au hasard, et ont trouvé que l'OSEI était facilement compris par les usagers. Des changements mineurs ont été apportés après le test pour réduire les malentendus et pour inclure des données sur la présence et le statut des enseignants (formé/volontaire), et sur des sujets liés au contexte local (par exemple le nombre d'enfants nomades). Le test a souligné l'impact qu'avaient les défis éducatifs généraux (tels que le manque d'enseignants formés, l'absentéisme des enseignants et la médiocrité des méthodologies d'enseignement) sur les capacités des écoles à accueillir tous les enfants, y compris ceux ayant des déficiences ou d'autres besoins spécifiques. Comme on s'y attendait dans l'étape pilote, la moitié des écoles n'avait pas commencé à s'occuper spécifiquement de l'éducation inclusive, et la moitié en était à ses débuts mais avait un accès limité aux services d'expertise ou de soutien, même s'il existe dans les écoles et la communauté des attitudes positives et une reconnaissance des droits éducatifs. Le test a également aidé à identifier les intervenants déjà actifs dans l'éducation inclusive et le handicap.

Contenu de l'OSEIT

  1. une liste de contrôle de 25 indicateurs plus un espace pour les commentaires
  2. une liste de 15 points statistiques sur les enfants handicapés, données ventilées par déficience/ besoins
  3. un guide pour le processus de suivi (comptage des points, pondération, fréquence, visites d'écoles, etc.)

Des outils supplémentaires ont été créés pour aider les Administrations de Districts à mieux comprendre la situation et à gérer les ressources existantes au sein de leur district:

  1. des données sur les enfants handicapés et leurs besoins spécifiques, détaillant les besoins d'aide et le statut du service à apporter pour chaque enfant
  2. des données sur les intervenants en éducation inclusive et handicap (par exemple les organisations de personnes handicapées, les ONG, les centres de ressources, les écoles spécialisées, les mécènes individuels)
  3. des données sur les enseignants compétents (reconnus comme tel par leurs pairs) qui peuvent être des personnes ressources pour le partage de meilleures pratiques.

L'OSEI commencera à être utilisé dans une sélection de 12 districts au début de l'année scolaire 2013-14. Les résultats permettront à la DBES d'améliorer sa planification pour les futures activités d'éducation inclusive à réaliser pour répondre aux besoins éducatifs de tous les enfants ghanéens.

Pour plus d'information, veuillez contacter M. Patrick Thomas Otaah, Directeur adjoint de la DBES , Mme Agnes Arthur, responsable de l'éducation UNICEF www.unicef.org et Mme Sandrine Bohan-Jacquot, Spécialiste Education et Inclusion

UNICEF Bureau national Ghana
PO Box AN 5051
Accra-North
Ghana

A practical science class in Choggu Primary A

Un TP de sciences à Choggu Primary A


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function mysql_connect() in /home3/eenet/public_html/reference.php:6 Stack trace: #0 /home3/eenet/public_html/resources/eenet_newsletter/eer2_french/page26.php(94): require() #1 {main} thrown in /home3/eenet/public_html/reference.php on line 6