Développer un enseignement-apprentissage pour l'inclusion, centré sur l'enfant, Burundi

Elie Sabuwanka

S'assurer que les enfants handicapés peuvent prendre part à l'éducation au sein d'écoles ordinaires inclusives ne nécessite pas toujours des solutions complexes. Dans cet article, Elie donne un aperçu de certaines approches fondamentales d'enseignement et d'apprentissage basées sur l'enfant, qui ont été utilisées dans le projet de Handicap International au Burundi pour soutenir l'inclusion de tous les enfants et leur apporter une instruction de plus grande qualité.

Le contexte
Le Burundi a adhéré aux Objectifs de Développement du Millénaire, et est engagé dans l'Education pour Tous. Depuis 2005, l'éducation a été l'une des plus importantes priorités du gouvernement. Bien que l'éducation élémentaire ne soit pas obligatoire, les enfants ne paient pas de frais d'inscription pour l'école primaire. Par conséquent, le taux de fréquentation de l'école est passé de 63,5% en 2000 à 134,6% en 2010. Ce chiffre, représentatif du nombre total d'enfants supposés s'inscrire cette année-là, est élevé en raison de l'inscription tardive et/ou du redoublement de nombreux enfants.

Néanmoins, l'instruction des enfants handicapés est laissée à des initiatives privées (principalement religieuses). Le peu d'enfants handicapés qui ont accès à l'école vont dans quelques centres spécialisés, non reconnus par le Ministère de l'Education.

Projet pilote pour l'éducation inclusive
Handicap International a donc commencé un projet pilote pour l'éducation inclusive en 2010, en partenariat avec le Ministère de l'Education et une organisation de personnes handicapées, UPHB (Union des Personnes Handicapées du Burundi). Le projet est en cours de mise en œuvre dans six écoles primaires pilotes, et à moindre échelle dans 45 autres écoles satellites dans les provinces de la mairie de Bujumbura et Gitega.

Cet essai contribue à l'amélioration de la qualité de l'instruction. On remarque des changements dans le comportement des enseignants et dans la compréhension du métier. En général, le bureau d'inspection scolaire considère que finir le programme scolaire est le critère le plus important pour mesurer le travail de l'enseignant. De nombreux enseignants pensent donc d'abord au programme et aux différentes matières qu'ils enseignent; ils pensent rarement à l'état des enfants qui bénéficieront de leur enseignement. Le projet pilote apporte des changements à cela.

Des approches simples mais efficaces
La valeur ajoutée du projet est que les enfants sont désormais considérés comme centraux dans le système éducatif. Le jour de l'inscription, le directeur prend autant d'informations qu'il le peut sur chaque enfant. Les parents ne parlent pas toujours de la situation de leur enfant, alors le directeur discute avec eux et l'enfant pour en savoir plus sur ses capacités. Toute déficience est identifiée afin que l'école puisse apporter le meilleur soutien.

On conseille aux enseignants de connaître et d'utiliser le nom de chaque élève de leur classe, plutôt que de dire «Toi...» et de montrer l'enfant du doigt, comme ils le faisaient par le passé. Cette simple démarche est particulièrement importante pour les enfants handicapés qui chaque jour sont discriminés et qu'on appelle par des noms faisant référence à leur déficience.

Chaque enfant ayant une déficience a un plan individuel d'éducation (PIE) qui définit ses objectifs d'apprentissage et de socialisation, selon ses capacités. Le PIE propose des stratégies d'enseignement et d'apprentissage. Les parents, les enseignants et les enfants se rencontrent régulièrement pour évaluer les PIE et les progrès des enfants, et pour déterminer de nouveaux objectifs et des plans d'action.

Il est conseillé aux enseignants d'utiliser les PIE et de penser d'abord à quel type d'élèves ils ont en classe: durant la phase de préparation de cours, durant la période d'enseignement, et lorsqu'ils planifient l'évaluation. Une pédagogie davantage centrée sur l'enfant est mise en place et tous les élèves, handicapés ou pas, en bénéficient. Ce type de pédagogie permet aux enfants d'interagir et de se sentir valorisés et inclus.

Contact: Elie Sabuwanka
Chef de projet pour l'Education Inclusive
Programme de Handicap International pour le Burundi
PO Box: 5219 Mutanga I, Bujumbura, Burundi
Email: ;

 


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function mysql_connect() in /home3/eenet/public_html/reference.php:6 Stack trace: #0 /home3/eenet/public_html/resources/eenet_newsletter/eer2_french/page24.php(76): require() #1 {main} thrown in /home3/eenet/public_html/reference.php on line 6