Des enseignants itinérants utilisés pour soutenir l'inclusion au Togo

Virginie Hallet

Ces dix dernières années, le Togo a intensifié l'accent mis sur le mandat de l'Education pour Tous. Le Plan pour l'Education du pays (2010-2020) a rendu l'instruction obligatoire pour tous les enfants de 6 à 15 ans, et depuis 2008-2009 l'éducation primaire est gratuite. Le nombre d'inscriptions a par conséquent augmenté, de 71% en 2006-2007 à 87% en 2009-2010. Cependant, il y a aussi de plus en plus d'élèves qui quittent l'école sans qualification, un problème qui ne peut pas être ignoré. Dans cet article, Virginie examine l'utilisation d'enseignants itinérants comme moyen de répondre aux besoins des élèves handicapés, en tant que chemin vers l'amélioration de l'assiduité et de la participation, et pour réduire les échecs scolaires au Togo.

Amélioration qualitative générale
La qualité générale de l'enseignement au Togo est pauvre, et rectifier cet état sera une étape clé pour améliorer l'accès des élèves à l'instruction et leur participation à l'école. En 2012, l'Institut de Formation des Enseignants a rouvert après 10 ans de fermeture due à la crise politique. Les instituteurs ont désormais accès à une formation approfondie de 6 mois avant de débuter leur carrière, au lieu de commencer à enseigner avec pratiquement aucune formation du tout. Cette formation comprend un module de cinq jours sur l'éducation inclusive. On espère qu'elle améliorera de façon significative la qualité de l'instruction au Togo.

Création d'un système d'enseignant itinérant
Plus spécifiquement, un plan novateur pour les enseignants itinérants a été introduit en 2010, initialement à Dapaong, Togo du nord. L'objectif était de mieux répondre aux besoins spécifiques et individuels des élèves handicapés et de leurs enseignants. Au début, trois enseignants du système classique ont été recrutés, dont un seul avait une expérience antérieure de l'enseignement à des enfants ayant une déficience visuelle. Leur préparation pour devenir enseignant itinérant a impliqué une semaine de formation intensive incluant le Braille, la langue des signes et des approches plus générales à utiliser dans l'enseignement à des enfants ayant différents handicaps, suivie d'une formation continue hebdomadaire, et des sessions intensives pendant les vacances scolaires. Il y a aussi eu des visites dans des écoles spécialisées pour travailler aux côtés des enseignants spécialisés.

Chaque enseignant itinérant visite les écoles qui lui sont attribuées, et aide un certain nombre d'élèves handicapés au sein des classes classiques. Leur rôle principal est d'aider directement les élèves pendant les cours, et de discuter avec leur enseignant de toute difficulté que les enfants peuvent avoir. Le retour d'expérience a été positif, à la fois de la part des enfants handicapés qui apprécient de recevoir de l'attention supplémentaire, et aussi de la part de leurs camarades non-handicapés qui apprécient par exemple d'apprendre la langue des signes quand les enseignants itinérants les incluent dans des petits groupes de travail.

Les relations entre enseignants classiques et itinérants
Les enseignants classiques au Togo sont généralement d'accord pour accepter des enfants handicapés dans leurs grandes classes, et ils ont en général une attitude accueillante. Cependant, au départ, ils étaient prudents, inquiets du fait que les enseignants itinérants puissent être comme des inspecteurs. Ces trois dernières années, par contre, les enseignants ont fini par comprendre et respecter les enseignants itinérants, et ils apprécient désormais leur soutien et leurs compétences.

A Dapaong, où l'initiative a commencé, cela reste un défi pour les enseignants itinérants de contribuer au planning du programme global et au changement structurel en ce qui concerne le tournant vers l'inclusion au sein des écoles. Cependant, dans la deuxième zone géographique où on est en train de mettre en place ce système, Kara, il y a eu une plus grande réussite dans le changement structurel global et dans la mise en œuvre d'un planning conjoint et de la collaboration entre les enseignants classiques et itinérants. L'équipe de Handicap International a revu des leçons clés du projet initial, et a commencé le projet Kara en mettant plus l'accent sur le travail en commun dès le début.

Léopold est un enseignant itinérant pour les enfants ayant une déficience auditive. Il aide les enfants à signer pendant les cours et suggère l'utilisation de matériel pédagogique adapté. Il montre aussi aux enseignants comment utiliser des images pour aider les enfants à communiquer et à comprendre plus facilement. Il travaille avec de jeunes enfants sourds et aussi avec leurs camarades, en aidant tous les enfants à apprendre la langue des signes, avec l'aide de diverses activités ludiques.

Impact
Actuellement 54 des 438 enfants handicapés inscrits dans des écoles ordinaires situées dans les zones d'intervention reçoivent l'aide d'enseignants itinérants. Ce sont les enfants les plus vulnérables, que l'on considère comme ayant le plus besoin de soutien. Globalement, le système d'enseignant itinérant a eu un impact positif. Il est difficile d'identifier le niveau de progression étant donné que le projet a spécifiquement ciblé les enfants qui venaient de commencer l'école, il n'y a donc pas d'informations de base sur le niveau scolaire des enfants avant le projet.

Cependant, après trois années de pilotage, il est clair que les enfants aidés par les enseignants itinérants réussissent mieux en classe que les enfants handicapés qui ne sont pas aidés, en particulier ceux qui ont une déficience visuelle ou auditive. Les enseignants du système classique et les familles ont aussi remarqué une amélioration des compétences sociales, de l'interaction avec les autres enfants et du comportement au quotidien, même pour les enfants qui n'ont pas fait de grand progrès académiques. L'approche utilisant des enseignants itinérants a eu un impact positif sur les vies des enfants handicapés et de leur famille au Togo.

Une vidéo (en français) sur le programme d'enseignants itinérants au Togo est disponible en ligne:
www.youtube.com/watch?v=RLlTmUsDBlg

Contact:
Virginie Hallet
Coordinatrice du projet - Inclusion et Droit
Programme Handicap International Togo-Bénin
BP 8621 Lomé, Togo.
Email:

Photos © Sandra Boisseau, 2010, HI


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function mysql_connect() in /home3/eenet/public_html/reference.php:6 Stack trace: #0 /home3/eenet/public_html/resources/eenet_newsletter/eer2_french/page14.php(81): require() #1 {main} thrown in /home3/eenet/public_html/reference.php on line 6