Qu'avez-vous appris

Rechercher mes propres solutions: interview avec un enseignant inclusif, Malaisie

Rosnah Sahilan enseigne depuis six ans. Elle est diplômée en biotechnologie et en enseignement. Elle explique ici son intérêt pour aider tous les enfants dans sa classe, et la façon dont elle a fait l'expérience avec ses propres solutions des défis de l'inclusion.

Quelles sont vos pensées sur l'inclusion en général?
Je pense que chaque enfant est un cadeau; c'est à nous, enseignants, de découvrir ce qu'ils ont. Les côtés négatifs sont dans l'environnement de l'école. Tant que nous essayons de mieux comprendre les enfants, ce ne sera pas un gros problème. Nous avons juste besoin de faire des recherches, pour mieux comprendre leurs besoins à l'école et ce dont ils ont besoin de recevoir de nous, professeurs.

En Malaisie, certains enseignants ont encore des attitudes négatives sur les enfants handicapés. Nous n'avons pas été très exposés aux problèmes comme l'autisme ou le Trouble du Déficit d'Attention (TDA) - le personnel ne sachant rien de ces problèmes. Je pense que tous les enseignants ont besoin d'être formés pour faire face à ce type de situation. C'est pourquoi j'ai besoin de faire des recherches pour m'aider moi-même.

Je m'intéresse à l'inclusion des enfants autistes ou avec le TDA. Cela stimule mes techniques habituelles. Je pense: «Comment puis-je les inclure avec leurs amis dans l'enseignement-apprentissage? Comment puis-je les aider dans la classe?» J'ai toujours essayé de trouver des solutions en faisant beaucoup d'activités, et en déterminant lesquelles conviennent ou pas. A travers le test et l'erreur, j'ai trouvé une solution qui est bonne pour les enfants, qui correspond à leur développement et leurs caractéristiques. Chaque enfant est différent, il n'y a pas deux enfants ayant un handicap particulier qui soient identiques..

Quelles activités de recherche avez-vous faites?
J'enseigne la science. J'adore faire des recherches et chercher des réponses. Je sais que certains handicaps sont liés au cerveau et aux produits chimiques, etc., mais ce n'est pas la faute de l'élève ou de ses parents.

Ma tutrice m'a aidée. [Rosnah a été impliquée dans un projet pour apporter des tuteurs aux professeurs d'anglais afin de les aider à améliorer la qualité de l'enseignement de l'anglais.] Je lui ai parlé de mon intérêt pour l'inclusion de certains apprenants et elle m'a soutenue. Elle m'a aidée à chercher des livres et m'a mise en relation avec d'autres personnes ayant l'expérience de l'autisme, et qui pouvaient me donner des conseils pratiques, que j'ai utilisés en classe.

J'ai utilisé l'Internet pour trouver des idées, mais en général, j'ai juste essayé des activités moi-même. J'observe si elles marchent ou pas, et ensuite je fais des changements. C'est comme de la recherche action.

Qu'avez-vous appris à travers la recherche?
J'ai trouvé que les enfants autistes et avec le TDA veulent être comme les autres élèves. La façon dont ils pensent et font les choses est légèrement différente des autres élèves, mais ils veulent et ont besoin des mêmes choses. Je ne veux pas les laisser de côté, je veux les inclure. C'est juste que ça prend du temps. Les enfants qui sont nouveaux dans l'environnement scolaire peuvent mettre plus de temps à prendre des habitudes.

J'ai aussi appris qu'il est plus facile de développer des attitudes positives à un jeune âge. Les élèves en classe acceptent plus volontiers un enfant autiste, ils le respectent et ne le tourmentent pas - même s'il est possible que j'aide en expliquant au départ ce qu'est l'autisme et en refusant d'accepter tout harcèlement. Ça peut prendre du temps, mais ensuite les enfants emporteront avec eux leurs nouvelles attitudes positives.

Qu'est-ce qui vous a aidé dans vos recherches?
Dans mon cas, les parents ont soutenu leurs enfants et ont apporté plein d'informations et de coopération avec les enseignants. C'est l'avantage que j'ai, même si je sais que certains parents peuvent ne pas parler aux enseignants de leurs inquiétudes.

Vous pouvez contacter Rosnah via EENET.


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function mysql_connect() in /home3/eenet/public_html/reference.php:6 Stack trace: #0 /home3/eenet/public_html/resources/eenet_newsletter/eer2_french/page11.php(66): require() #1 {main} thrown in /home3/eenet/public_html/reference.php on line 6